Les Français consommateurs durables – Etude

Sofinscope

Sofinscope

Pour la quatrième année consécutive, le Sofinscope analyse mois par mois les consommations des Français. Cette approche a permis de suivre la manière dont les Français font évoluer leurs pratiques dans de nombreux domaines, qu’il s’agisse de leur consommation alimentaire, du logement, des loisirs ou encore des dépenses d’énergies.

Parallèlement se sont développées de nouvelles formes de consommations dans tous ces domaines. Parfois plus collaboratives, plus durables, plus participatives, les consommations évoluent. En 2013 une étude pour l’ADEME(1) indiquait que 52% des Français vendaient leurs biens à d’autre particuliers, 23% participaient à des achats groupés ou encore 11% échangeaient ou troquaient. Pour clôturer cette année riche d’analyses, le Sofinscope s’intéresse à ces évolutions.

Le logement : premier lieu pour pratiquer des gestes écoresponsables

93% des Français déclarent pratiquer des gestes écoresponsables. Tri des déchets, recyclage, compostage, cueillette ou encore, de manière plus militante, adhésion à des associations écologistes, les occasions ne manquent pas. Les séniors sont les plus actifs, avec 96% qui pratiquent ces gestes dont 71% qui le font même souvent contre 54% chez les 18-24 ans.

Deux exemples viennent illustrer les attentes et les engagements des Français. Aspiration forte des Français(2), devenir propriétaire s’envisage également de manière responsable.

Interrogés sur la possibilité de construire leur maison, les Français répondent sans ambiguïté : 89% se lanceraient dans une maison à énergie positive (c’est-à-dire produisant au moins autant d’énergie qu’elle en consomme !).
Séduits par l’idée d’un logement responsable, les Français, qu’ils soient propriétaires ou non, ont déjà amorcé un changement dans ce domaine. 65% d’entre eux ont pris des mesures pour réduire leurs dépenses d’énergies chez eux. Les séniors, sur ce point, montrent encore la voie (71%). Source d’économie, mais aussi de moindre consommation, cette tendance constitue le pan complémentaire des constructions responsables.

Éviter le gaspillage : moyen le plus efficace pour rendre son budget responsable

72% des Français estiment qu’un budget responsable passe avant tout par le «refus du gaspillage, le fait d’acheter uniquement ce dont on a besoin». Au-delà de la maîtrise de sa consommation, les Français soulignent le fait que bien gérer son budget, c’est aussi y mettre des dimensions écologiques et sociétales : pour 38% des Français, bien gérer leur budget, c’est également faire attention à leur environnement, et 30% incluent dans cette démarche l’achat de produits locaux.

La proximité et le recyclage, deux principaux axes d’une consommation éco-responsable

La deuxième vie des produits, et notamment des produits technologiques, est un enjeu très fort. Dans ce domaine, les Français sont 45% à nous dire préférer confier leurs produits technologiques qui ne sont plus en état de marche à des spécialistes quand 35% font appel au service d’enlèvement des encombrants. Dans le domaine alimentaire, la donne est un peu différente. Suite aux crises sanitaires, les Français sont tentés par deux approches. D’une part le bio (12%), de plus en plus présent dans les caddies (en hausse de 9% en 2013 selon l’Agence Bio), mais aussi la proximité : à ce jour, 53% des répondants disent privilégier chaque fois qu’ils le peuvent les produits locaux. Cependant, ces tendances ne doivent pas masquer le fait que pour un tiers des Français (35%), ni le bio, ni le local ne sont des réponses qui leur feront modifier leurs habitudes au quotidien.

En vacances et lors des mariages, l’éco-responsabilité trouve aussi sa place

Se marier est le plus souvent une occasion de consommations jetables et éphémères. Cependant, se marier sous le sceau de la responsabilité ne parait pas impossible aux yeux des Français. Donner par exemple une deuxième vie au matériel acheté (27%), compenser l’empreinte carbone en plantant des arbres (13%) ou encore faire un don à une association en remplacement du cadeau (4%) sont des solutions qui au global séduisent 44% des répondants…mais laissent indifférent 54% qui considèrent comme moins importantes ces dimensions au regard du fait que les convives passent un moment agréable et gardent un bon souvenir. Si les vacances occasionnent des comportements énergivores plus importants, elles sont aussi, pour certains Français, envisagées de manière écoresponsable. 79% des Français nous disent d’ailleurs avoir une attitude responsable en vacances en adoptant le mode de vie local, 63% limitent l’usage de la climatisation et 56% choisissent des déplacements non polluants. Déplacements qu’au quotidien les Français ont appris à mieux maitriser. Pour ce faire, 34% nous déclarent essayer de rouler différemment (vélo, etc.). De manière plus radicale, 30% renoncent à certains déplacements.

Dans le contexte de crise actuel, les Français sont plus attentifs à la gestion de leur budget. Les questions environnementales sont également plus prégnantes et orientent fortement les modes de consommation. Pour les Français, la définition d’un budget responsable implique une consommation réfléchie excluant toute forme de gaspillage (72%). Cette perception est mise en cohérence avec leurs pratiques quotidiennes. Aujourd’hui, 93% des Français trient leurs déchets, recyclent, compostent. Ils sont aussi 65% à avoir pris des mesures pour réduire leurs dépenses d’énergies chez eux.

Si ces actions écoresponsables sont devenues évidentes pour une majorité de Français, d’autres ne sont pas ancrées dans leurs habitudes. C’est notamment le cas du bio qu’un Français sur dix privilégie (12%). Les Français ont également du mal à adapter leurs consommations lors des mariages, plus de la moitié estimant qu’une organisation responsable est finalement moins importante que le bon souvenir de cette journée (54%).

(1) Etude de mai 2013 intitulée « les Français et la consommation collaborative » pour l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie) auprès d’un échantillon de 45000 individus de 15 à 75 ans représentatif de la société française

(2) Dans un sondage réalisé en avril 2014 pour Guy Hoquet, devenir propriétaire représente le premier projet d’avenir chez 50% des jeunes devant le fait de fonder une famille (43%). Dans une autre enquête menée pour Nexity en avril 2013, 91% des Français déclarent qu’ils préfèrent être propriétaires plutôt que locataires.

Cette étude a été réalisée par Opinon Way les 15 et 16 octobre 2014, auprès d’un échantillon de 1012 personnes âgées de 18 ans et plus (méthodes des quotas) et interrogées en ligne sur système Cawi. Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention suivante : « Le Sofinscope – Baromètre opinion Way pour SOFINCO ».

>> Lire la synthèse (PDF)
>> Lire le communiqué de presse (PDF)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>